Avec tristesse, nous apprenons le décès du Père Henri le Boursicaud

08/05/2017 18:52

 

  Le Père Henri le Boursicaud est mort aujourd’hui (4 mai). Un des hommes qui ont marqué leur génération. Un Religieux qui a abandonné le confort et la sécurité des couvents, pour vive les insécurités des favelas au Brésil et dans le monde, pour partager la vie des Pygmées en Afrique. Il est allé à pied de Paris à Rome, pour porter une lettre de désaccord au Pape Jean-Paul II.

 

Il fut toujours aux côtés des victimes d’injustices. Ne pouvant se résigner face aux injustices, il aida l’Abbé Pierre à créer en France, le Mouvement Emmaüs. C’est lui qui épaula et soutint l’avocat Airton Barreto pour qu’il développe le Mouvement Emmaüs à Fortaleza. Ce fut encore lui qui proposa le nom de Quatro Varas en rappelant que l’union fait la force, et qui participa à la naissance du Projet Quatro Varas, berceau de la Thérapie Communautaire Intégrative. Le Padre Henrique fut surtout un homme d’action, toujours animé par une réelle pratique de sa foi et de la justice.

 

Il eut la chance, dans sa vieillesse, d’avoir été adopté par la famille d’Airton et de Jarlyne, dans laquelle il a vécu ses dernières années comme un grand-père affectueux.

Merci Padre Henri d’avoir fait de ta vie un service aux plus nécessiteux. Tu as été une présence active dans la vie de beaucoup de personnes et de communautés de ce monde. Ton corps matériel demeure avec nous mais ton esprit inquiet partira vers d’autres mondes et nous sommes certains que où tu seras, le Seigneur saura faire s’élever ta voix et retrousser les manches, pour que la spiritualité soit toujours au service des changements profonds, tant la vie personnelle des individus que dans la vie communautaire et politique. 

Texte de Adalberto Barreto, traduction C. Fénéon

Précédent

Contact

AETCI-A4V
3 rue Paul Claudel, 38100- Grenoble (France)

© 2012 Tous droits réservés.