Réflexion de la semaine
21 mai 2017 

Changement. La personne qui présente au groupe une situation qui lui pose problème en attend quelque chose. Elle est en quête d'une issue, d'un changement. Elle a conscience d'un blocage, que quelque chose ne lui permet plus d'aller de l'avant confortablement. Un petit caillou dans la chaussure. Cette attente la met déjà dans une attitude propice au changement. Les règles (pas de conseil, pas de jugement, ni d'interprétation) la protègent des désirs de l'aider du groupe. Les participants, par leur vote, s'identifient à la situation, chacun à sa façon, et donc se mettent en attente eux aussi. Ouverture. La contextualisation de la situation, au travers des questions posées, ouvre quelques avenues. Puis on demande à la personne qui a proposé son problème de se mettre en "stand-by", à l'écoute de ce qui va venir du groupe. En attente des différentes stratégies que les uns et les autres auront pu trouver au fil de leur vie pour surmonter la difficulté. Ecoute active, tournée en même temps vers le dehors et le dedans, attention plus ou moins flottante aux résonances, aux images, aux pensées et aux réminiscences provoquées en chacun par les interventions, dont le rapport plus ou moins lointain avec la thématique proposée crée la possibilité du doute, de l'abandon des certitudes, bref d'une confusion propice à la créativité, la découverte de solutions nouvelles, la surprise qui saisit. L'effet de la ronde se produit aux deux niveaux, conscient et inconscient. Insensiblement, ça nous change. NH

 

Adressez  ICI. vos réflexions sur la pratique de la TCI (500 caractères ± 10%)  - Retrouvez ces réflexions dans le Dictionnaire Amoureux de la TCI...

Relire le conte de ce mois   Retrouvez   ICI tous les contes

Contact

AETCI-A4V
3 rue Paul Claudel, 38100- Grenoble (France)


                     ICI

Annuaire des groupes ICI

     

3D Live Statistics

© 2012 Tous droits réservés.

Créer un site internet gratuitWebnode